WHEN HUBBY GOES SHOPPING: TAKE 2

 

Version Française…

IMG_20170219_144749

It was in Ottawa. The husband and I went for one of those long weekends. I was super excited until I learned I had to plan all of the trip activities. Mind you, it was just for a few days but still. Yes, I could have hopped on the internet and resurfaced with a long list of activities. I just wasn’t sure I’d be able to monitor my excitement level long enough once on site for him not to realize I was as much a first-timer as he was. Besides, how do I tell him I was living under a rock when I used to live there? I should have hopped on the internet and come up with a long list of things instead of half-assing it. Instead the only things I could suggest was a walk on the Rideau canal, the Rideau Centre Shopping center and a stroll on the market place. While those activities can be romantic they are not adrenaline-inducing. It was quickly over with. When the husband mentioned museums I had to come clean and confess that I never ventured in that part of the city.

My confession was met with a stern face. Had I admit that two years ago I am quite sure he wouldn’t have proposed as fast as he did :).  My husband is always on the go, always moving, in fact when we go on vacation it is like going to a correctional boot camp. I come back even more tired than I left. Not exactly my type of vacation. I would happily go on one of those health-themed vacation where all you do is repeat mantra while drinking spirulina water.

On the last day of our trip we decided to visit the Rideau Centre mall. Unfortunately for us that day we discovered that there was a Disney store located in the same mall. Dear husband feigned complete disdain at first but I could see he was burning to check it out. Fives minutes after, he literally dropped me in the middle of a shoe store and practically ran to the said store. By the time I went looking for him (about 15 minutes later) the damage was already done.

IMG_20170219_145748

I found him standing in a long line holding close to his heart, the way you would an only child, a mountain of Star wars action figures. I was shocked and slightly amused. Resolved to take action I planted myself firmly in front of him making full use of my 5’2. No use. His eyes were blank just like a walking dead. It was impossible to reach him. Being the good wife that I am, I resolved to wait till he finishes and drag him to Zara in the hope of convincing him to buy me a couple of blouses to calm his conscience. That plan quickly fell into the drain. The minute his toys were all paid for he seemed to experience a sudden wake up from his walking dead condition . He hurried us out of the mall as if we were wanted criminals leaving a crime scene. Bonnie and Clyde would have been proud! Next thing I know we’re driving back to Montréal.

 

Here is a snipped of the exchange that followed:
Hubby: ‘We are leaving’
Me: ‘What?! I am not done yet’
Hubby: ‘I need to put some distance between me and that store…’
Me: ‘Isn’t that exactly what I was trying to do just a few minutes ago and you completely ignore me.’
Hubby: ‘You don’t understand…I couldn’t hear you…’
And then seeing he is not going to win this round.

‘I blame the coffee’
Me: ‘Are you serious?’
Hubby: ‘I am not kidding! This is the first time I have had coffee in 6 weeks. It was bound to happen’.
Me: ‘Well, in this case you shouldn’t be driving because you’re clearly under the influence. And to think all this time road patrols were checking for blood alcohol level. They should have checked for blood caffeine level.’
Hubby: ‘Are you done making fun of me?’

I made fun of him the whole way back. When I shop I have a problem but when hubby goes overboard it is a small accident in the life of a very reasonable person. How convenient.

What about you dear readers, what is your vacation personality? Is it different from that of your other half? What is that one thing you spend money on like crazy?

Quand mon mari fait du shopping: 2ième partie

English Version…

La prochaine fois qu’on visitera un magasin Disney j’apporterai une croix et de l’ail. Si vous ne me croyez pas écoutez la suite…

IMG_20170219_144749

Je me fais souvent taquiné par mon mari sous prétexte que je fais du shopping comme je respire. C’est- à-dire sans réfléchir comme un genre de réflexe involontaire. Au fait tout est bon pour justifier une séance de shopping.

Le printemps dernier, nous avons décidé de passer un long weekend à Ottawa. On voulait un peu sortir de Montréal et prendre de l’air.   Mon cher mari sachant que j’ai vécu pas mal d’années à Ottawa s’est empressé de me charger de la planification des activités. Comment lui avouer que j’étais pratiquement assise sous une roche à ramasser de la mousse à Ottawa?

Dans un premier temps j’ai pensé à aller sur internet et compiler une liste digne d’un guide touristique. Je me suis retenue juste à temps pour réaliser que ce serait quand même difficile de feindre l’air blasé d’un habitué des lieux alors que je les découvrirais avec des yeux aussi nouveaux que lui. Je me résolues donc de ne rien faire de la sorte et de juste lui faire visiter mes anciens favoris à savoir les centres d’achat (avec le recul, j’ai un peu honte), le canal Rideau ainsi que la place du marché.

Malheureusement, ces promenades bien qu’ayant un fort potentiel romantique ne sont pas des plus excitants, surtout avec un mari limite hyperactif.  Alors comme cela arrive dans les cas ou l’on flâne sans but précis on atterrit au centre Rideau. On flânait main dans la main comme des amoureux quand soudain devant nous se dressa dans toute sa splendeur funeste (et vous saurez pourquoi plus tard à la fin du récit) le fameux magasin Disney. Mon mari qui d’habitude est très raisonnable avait de la peine à cacher son excitation. Il y résista genre 2 minutes puis s’enfuya literalement en me plantant au beau milieu d’un magasin de chaussures.

Je continuai mon flânage pendant quelques minutes quand tout d’un coup mon sixième sens me souffla d’aller le rejoindre. J’arrivai juste à temps… ou pas. Mon cher mari était campée dans toute la longueur de ses 6 pieds, les bras remplis d’une montagne de figurines Star Wars lui arrivant jusqu’au menton. Choquée et amusée je courus me planter devant lui pour bien lui faire voir ma désapprobation. Peine perdue. Il avait déjà le regard fixe et vitreux d’un mort vivant. En le fixant dans les yeux je compris qu’il était déconseillé voire même dangereux de me mettre entre lui et la caisse. En plus, arrivé à la caisse, la caissière en profita pour lui parler d’autres promotions qu’il s’empressa d’ajouter a son sac déjà lourd de figurines.

IMG_20170219_145748

Résignée je me résolus de l’attendre patiemment dans l’espoir de réussir à le convaincre de me payer quelques petites babioles chez Zara pour calmer sa conscience.

Mon plan tomba lamentablement à l’eau. Sitôt son gros sac sur l’épaule, il me fit quitter le centre d’achat littéralement en courant. On aurait dit des criminels s’enfuyant des lieux d’un crime. Bonnie et Clyde auraient été fiers de nous!

Outrée, j’attendis d’être assise dans la voiture pour lui demander des explications.

‘qu’est-ce qui vient de se passer là?’

‘Rien…on part juste un petit peu plus tôt?

‘Ne fais pas le malin avec moi, om chéri. Je me suis faite pratiquement traîner hors du magasin…’

‘Je m’excuse. J’avais peur de faire d’autres bêtises.’

‘C’est justement ce que j’essayais de faire tout à l’heure!’

‘Tu ne peux pas comprendre…’

Puis voyant mon regard sceptique.

‘Je blâme le café.’
‘Ah bon’
‘Se bourrer de café après tant de semaines de sevrage. Ce qui devait arriver arriva.’
‘Ah! Je vois…la cafféine a encore frappé. Peut-être qu’au lieu de vérifier le taux d’alcool dans le sang, la police de la route devrait plutôt commencer par vérifier le taux de cafféine…’
‘Cest ça…moque-toi de moi.’

Bien entendu, je l’ai taquiné pendant tout le chemin du retour. Ce n’est pas tous les jours qu’on a l’occasion de prendre les vertueux en flagrand délit. Surtout que mon cher mari ne rate pas une occasion de me faire la leçon sur mes soi-disants séances de shopping.

Et vous? Quel type de vacancier êtes-vous? Ça vous arrive-t-il de faire du shopping inpulsif?

Becoming Mother Theresa / Mère Theresa en devenir

Version Française…

 I believe one of my first posts when I started this blog was about being kind to everyone. Well it’s been a year and I have changed. I still feel the same way but let’s just say I would like to light the way ahead some more for the believers.

Have you ever had people you’ve treated with nothing but kindness turn around and mistreat you in a ruthless way or worst with total crassness? Well, I have. And more than my fare share which is why I have devised a few ways to cope in order to keep being my light and beautiful self 🙂 and also to avoid committing murder. Considering the number of times this has happened I should literally be vaccinated against such behavior but sadly I am not.

when shit happens to good people

But then again I am a Libra and as such I consider it my birthright to bring light and goodness to the mortals who surrounds me (insert shine bright like a diamond lyrics here). Let’s say I am a big believer in killing them with kindness. I know what you’re thinking. Maybe the people did not ask for my kindness or maybe my kindness is killing them…literally. Could be true but then again I am not here to bash myself 🙂 There are more than enough ”receivers of my kindness” out there doing it already. So instead, we’ll just focus on the other part of the problem which is ‘’them’’.

So here is how to deal:

Put yourself in the other person’ shoes

Try to understand where the other person is coming from. Remember there is always precedence for any kind of behavior. Most of the times, the present situation is rarely enough to get the full picture. Maybe the only time people showed kindness to that particular person was when they needed something from said person and discarded him/her the minute they got whatever they wanted. So their only experience with kindness was the abuse that usually follows. Therefore these people become overtime suspicious or simply wary of any act of kindness. Now when facing people in this kind of situation there maybe a strong urge to prove them that good people still walk the earth but I am telling you: don’t.  You’ll just end up constantly proving yourself to them which can be very tiring. Just let them figure out for themselves a way back into love. Remain courteous but do move on.

Accept people for who they are

And I really mean just that. I know it is one of those simple truths that seem so simple it is practically laughable. But it is just that. Learn to spot the good from the bad and plain ugly. Embrace the good and learn to cohabitate with the bad and ugly peacefully if possible until you can figure out a way to neutralize them. Always think about the end goal when dealing with people. What are you trying to achieve through that relationship? Then act accordingly.

 Understand that some people take kindness as a sign of weakness

Which means when you’re being kind to them they take it as a signal to start abusing you, thinking you must be either an imbecile or a sheep. Continue being courteous but limit contact to absolute necessity. Consider it as an opportunity to practice your poker face.

straight-face_480
My face when people take me for an idiot…

And lastly, you have probably done the same thing or something similar to someone in the past and you’re still alive. We’ve all done it at some point.

I would love to illustrate this last piece of advice but unfortunately I am a saint 🙂 like I said I am not here to bash myself….

And if you happen to lose it while dealing with such people, don’t blame yourself. Just know you’re just a good person who’s been tried one time too many 🙂

PS: These advice only work on my good days 🙂

If you know any other ways of coping please do share!

English Version…

Mère Theresa en devenir

Être gentil, à l’heure actuelle ou les gourus et les grands manitous abondent, c’est vraiment un sujet qui tient à coeur beaucoup de gens. Comment rester zen dans nos relations avec les autres? Que faire quand on a affaire à des personnes méchantes, malpolies, hypocrites, profiteurs…en un mot des malfrats? Le premier réflexe est de bâtir un abri souterrain et de se terrer en remontant périodiquement pour distribuer des pamphlets genre ‘’protégez-vous’’. Disons que ce n’est pas la solution idéale….

when shit happens to good people

Beaucoup vous diront de tendre l’autre joue, de s’aimer les uns les autres et qu’il y a beaucoup plus de plaisir à donner qu’à recevoir…ne les écoutez pas..tout le temps. Ce sont des exaltés. Je vous le dit en connaissance de cause car étant balance je suis exaltée de nature (quelqu’un a t’il vu le fabuleux destin d’amélie poulain?). Heureusement que mon mari est là pour insérer une bonne dose de logique dans mes échafaudages. Non seulement ce n’est pas toujours possible mais des fois ca peut être carrément dangereux d’agir ainsi. Je dis toujours qu’il faut quand même essayer même si le chemin est des fois juché de mécréants, d’ingrats de profiteurs de toutes sortes.

Alors voici mes conseils pour face à la mauvaise herbe de la race humaine:

Soyez compréhensif:

On est tous passés par là. On a tous fait parti de la racaille de la race humaine à un moment ou à un autre. On a tous peut-être par le passé agit avec ingratitude ou méchanceté ou abuser du bon vouloir de quelqu’un qui ne voulait que notre bien. Essayons de nous en rappeler avant de nous offusquer et crier vengeance en déterrant la hache de guerre.

Essayer de vous mettre à leur place.

Selon le comportement de la racaille en question, cela risque d’être difficile mais avec un peu de pratique et beaucoup de cardio vélo on peut y arriver 🙂 Peut-être qu’il s’agit de gens qui se s’ayant tellement fait abusés sont à force devenus désabusés et remplis d’amertume. Dans ce cas, ils ont finis par adopter un comportement méchant et égoïste pour se protéger. Faites très attention à ne pas vous faire malmener et engloutir par de telles personnes sous prétexte qu’ils ont beaucoup soufferts. Quand vous rencontrez ces gens-là n’essayez surtout pas de les changer. Laissez-les plutôt mijoter dans leur désillusions et leurs amertumes et passez votre chemin.

Acceptez les gens pour ce qu’ils sont et s’ajuster en conséquence.

Je sais que cela peut paraître une vision bien simpliste des choses et de par là même difficile à accepter mais c’est vrai. C’est surtout très dur de faire cela quand ce sont des gens dont les valeurs sont complètement à l’opposé des nôtres. Mais c’est particulièrement essentiel de le faire dans ces cas précis. Il y a des gens qui sont  ingrats, égoïstes, profiteurs et non, ils n’ont pas eu une enfance malheureuse. Au contraire, ils ont été élevés par des gens bien et dans l’amour. Ils sont juste des connards, c’est tout. Pas besoin de psychoter, d’analyser, de sortir leur thèmes astral. Ils sont juste constitués d’atomes primairement crochus et ils sont parfaitement heureux ainsi. N’éssayez surtout pas de leur rendre la pareille, vous y perdrez votre âme car vous n’êtes pas fait du même bois à moins que vous ne le soyez….Si vous êtes forcés de travailler avec ces gens-là, restez courtois mais ne baissez pas vos gardez et neutralisez-les plus vite possible. 

Pensez au but final à atteindre. 

Sont-elles utiles à votre avancement professionnel ou personnel? Selon le but cela vaut-il vraiment la peine de garder ces personnes-là dans votre entourage? Est-ce des personnes que vous voyez souvent? Est-ce des membres de la famille que vous ne pouvez éviter? Dans ce cas limitez-vous au strict nécessaire.

Beaucoup de gens voient la gentillesse comme un signe de faiblesse.

Ils vont automatiquement essayer d’abuser de vous pensant avoir trouver la proie idéale. Quand je rencontre ces gens-là, j’en profite pour pratiquer mon ‘’poker face’’.

straight-face_480
Quand on me prends pour une imbécile…

Et si malgré cela, vous perdez la boule et vous retrouvez un jour en incarcération temporaire pour coups et blessures, ne vous sentez pas coupable. Sachez que vous  êtes juste une gentille personne….poussée à bout.

PS: Il ya des jours ou rien de tout cela ne marche 🙂

Et vous? Comment vous y prenez-vous avec ces genres de personnes?